SLC vers des approches innovantes

 

Pour contribuer à développer des compétences chez les gestionnaires et les collaborateurs, il semble nécessaire de sortir des paramètres standards de formation.

 

Ainsi, les formations seraient plus efficaces si elles prenaient place sur une longue période de temps et si elles comprenaient des séminaires, des événements déclencheurs provoqués et du coaching individuel.
Ce serait l’interaction entre les événements déclencheurs et la réflexion portant sur ces événements, facilitée par le coaching, qui susciterait un changement véritable de comportements. Une telle structure maximiserait les chances de provoquer des impacts durables sur les gestionnaires et collaborateurs par rapport à un programme court et intense, en leur donnant l’occasion d’interagir à la fois pendant la formation et lors d’activités structurées entre les Sessions.

 

Un milieu organisationnel, des événements déclencheurs peuvent survenir dans des situations qui mettent au défi les habiletés du leader et qui requièrent des solutions non conventionnelles. Ces expériences, qui comportent un défi développemental, permettent aux individus d’expérimenter de nouveaux comportements et de revoir leurs façons de penser et d’agir habituelles. De tels événements pourraient être planifiés ou suscités par un programme de développement de compétences, soit par des expérimentations menées durant les séminaires ou en mettant en pratique dans le milieu réel les apprentissages et les objectifs de ces expérimentations.

Le coaching est une méthode de plus en plus utilisée pour accompagner les managers dans leur développement. Dans cette étude, notre intérêt s’est porté sur une de ses déclinaisons, soit le coaching par les pairs, défini comme une relation développementale entre deux individus d’expérience semblable visant à se soutenir dans l’atteinte de leurs objectifs professionnels, de façon non évaluative et volontaire. Les interactions avec les autres seraient cruciales à l’apprentissage, bien que la plupart des gens soient aptes à réfléchir par eux – mêmes, le fait d’adopter une structure et de consacrer du temps à la réflexion favoriserait l’apprentissage. L’engouement constaté pour le coaching est toutefois peu soutenu par la recherche scientifique. Néanmoins, le recours au coaching est associé au développement d’habiletés personnelles de management.